Valence: quand les bus font de la publicité … pour un site libertin | Tinder sexe

À première vue, il s’agit d’un insert de ciel bleu avec un message adressé au «cul» des bus. Le texte "Dis-moi! As-tu déjà appris à partager?", Cela peut sembler dérangeant en première lecture.

Même dans la seconde, pour certains … Choqué, un Valentin n’a pas apprécié de voir que certains véhicules de voyage des Romains de Valence faisaient la promotion d’un site libertin, Wyylde. "Ce type de publicité n'a rien à voir avec les transports en commun, y compris les lignes desservant les collèges", a-t-il déclaré.

"Le réseau social bourdonne"

Mais pourquoi cette publicité est-elle dans le viseur? Parce qu'il se définit comme "le buzz du réseau social pour les couples et les célibataires qui veulent rencontrer des gens (et des choses comme ça)". Une "activité légitime au regard de la législation française" défend les évacués de Valence romains. Ce qui précise que "la publicité n'est pas en contraste avec l'image de recommandation de la personne humaine selon l'ARPP" (Autorité de régulation professionnelle de la publicité).

"Aucune photo indécente"

L'autorité déclare "dans son article 1.1 que la publicité ne doit pas être susceptible d'offenser la sensibilité, le choc ou même de provoquer le public en propageant une image de la personne humaine qui affaiblit sa dignité et sa décence".

Dans le cas du site libertin, "les visuels ne présentent aucune photographie qui pourrait être considérée comme indécente, mais ils utilisent des jeux de mots ou des expressions suggérant la possibilité d’utiliser le service offert par le site Wyylde", dictent les voyages de Valence Romans. Qui sait qu'un bus est également partagé.

Par T.C. |
Publié le 11/09/2019 à 11:07
|

Laisser un commentaire